Lieu jaune

TECHNIQUE DE CHASSE SOUS MARINE du lieu jaune

Le lieu affectionne le courant, les secs abruptes, la profondeur, les épaves (voir la vidéo suivante à partir d’une minute 30 s)

Il aime les fonds rocheux couverts d’algues ou les bordures sable / roches. Il aime se mettre dans le contre courant d’un sec ou à l’abri d’une touffe de laminaires sur le sable. On peut le trouver sur le sable en train de chasser les éperlans et les lançons.

Au printemps et à l’automne on trouve des jolis lieus dans peu d’eau. Les techniques sont la coulée, l’indienne au fond et l’agachon.

Le lieu jaune a une chair fragile qui se déchire facilement c’est pour cela qu’il faut assurer son tir. Certains utilisent les flèches à double ardillons pour éviter de le déchirer.

Le lieu jaune doit être tué rapidement pour éviter son stress qui gâche la chair. S’il n’est pas vidé il va sentir mauvais donc mieux vaut ne pas trainer et le garder au frais.

C’est un poisson excellent qui se cuisine très facilement, au four, à la poêle ou en court bouillon ou vapeur accompagné d’une sauce au beurre ou de crème fraiche un peu relevée.

Présentation

Le lieu jaune pourrait être confondu soit avec le lieu noir, soit avec le merlan. Il se distingue du lieu noir par une ligne latérale sombre se détachant sur la robe claire, alors que chez son cousin, la ligne latérale claire contraste avec la robe plus sombre. Le merlan est quant à lui nettement argenté, et son mandibule inférieur est en retrait alors que chez le lieu jaune il dépasse.

La robe est brillante, et couverte d’un léger mucus. Les écailles sont très petites et fragiles, d’ailleurs le lieu ne s’écaille jamais.

Mode de vie et Habitat

Le lieu jaune est un poisson très grégaire. Il se retrouve en petits bancs et chasse principalement des poissons et céphalopodes. Lançons, sardines, chinchards, tacauds constituent son ordinaire alors que les crustacés, crevettes ou crabes, n’entrent que pour une toute petite partie dans son alimentation.

Il apprécie les zones à fort courant et relief. Il se place dans les contrecourants ou à l’abri du relief pour surprendre ses proies.

Il affectionne les touffes d’algues sur le sable qui lui servent à se dissimuler pour surprendre ses proies.

Lorsqu’il est sur le sable pour chasser les éperlans ou les lançons il devient blanc, presque translucide, alors qu’il est sombre dans les algues. Il peut être aussi très jaune sur les flancs.

Sa croissance est plutôt rapide, et à 5 ans, il mesure déjà 60cm pour 2 kg.

Voir toutes les fiches poissons. (Retour)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *