Dorade royale

En chasse sous marine la dorade est une prise de choix.

IDENTIFICATION

La dorade se caractérise par un corps haut et comprimé avec un profil frontal élevé qui rappelle le denti. Dotée d’un nageoire dorsale unique faite d’épines et de rayons mous tout comme sa nageoire anale. Sa caudale est fourchue et puissante.

Sa robe est argentée, d’un gris bleu sur la partie supérieure des flancs et blanc jaunâtre sur la partie inférieure.

La queue est bordée d’un liseré noir et elle a une tâche noire sur l’opercule. . On la reconnait encore plus facilement par sa bande dorée entre les deux yeux, ces sourcils d’or, qui la rende si particulière.

Les dorades mangeuses de coquillages et crustacés sont pourvues de molaires broyeuses. Elle affectionne particulièrement les moules qu’elle broie grâce à sa dentition adaptée. Les dorades royales font souvent entre 500g et 1,5 kg. Les plus grosses prises font jusqu’à 6 kg pour une longueur de 70 cm.

DISTRIBUTION

Les dorades sont des poissons côtiers des régions tempérées et tropicales fréquentant les lagunes littorales et les estuaires. On la rencontre en Méditerranée et jusqu’en Bretagne ou elle affectionne certaines zones sableuse ou sable / algues exposés aux courant, ainsi que les moulières et les sorties d’estuaires.

HABITAT

Elle vit sur des fonds entre 0 et 40 mètres. Elle affectionne la proximité des fleuves, rivières et étangs. Elle vit en pleine eau et s’abrite à trou lorsqu’elle se repose ou détecte un danger. Sa densité est très importante près des parcs à coquillages où elle peut faire des ravages ainsi que sur certaines épaves. Elle se nourrit également de vers et de crustacés ce qui explique qu’on trouve parfois dans son ventre un peu de sable, d’algues, de petits cailloux etc. En atlantique elle est plus active à la montante et à la haute mer.

REPRODUCTION

La dorade est hermaphrodite. Les 2 ou 3 premières années de sa vie elle est mâle et ensuite elle devient femelle. La reproduction a lieu en novembre décembre en méditerranée et en avril mai dans le golfe de gascogne sur des fonds de 30 à 50 mètres. En fonction des conditions climatiques, le frai peut avoir jusqu’à un mois de retard. Les juvéniles se tiennent sur les fonds sableux en eaux saumâtres où ils trouvent une alimentation riche pour leur croissance.

CUISINE

La chair de la dorade royale est très appréciée des connaisseurs. Elle se cuisine au four avec des légumes, en croute de sel ou grillée avec un filet d’huile d’olive et quelques épices ou herbes aromatiques. Sa chair est fine.

Lever les filets d’un dorade

Dorade à la poêle

Pêche de dorade

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *