Calamar

La chasse sous marine du calamar est souvent une question d’opportunisme mais il n’est pas rare de le croiser sur certaines zones de pêche.

Technique de chasse sous marine du calamar

Il vit surtout la nuit ce qui rend sa chasse très aléatoire. Sa rencontre à l’agachon est toujours une surprise et on peine souvent à distinguer la forme qui s’approche vers nous tant par son allure que sa couleur en générale assez pale lorsqu’il vient du dessus et de face.

Vidéo : Comment préparer / vider des calamars

Caractères distinctifs

L’encornet ou calamar est caractérisé par un corps fusiforme. Il possède de grandes nageoires en forme de losange.

Contrairement à la seiche, l’encornet n’a pas d’os mais une « plume » étroite et transparente. Il présente également dix tentacules, dont deux plus longues que les autres.
Sa couleur varie en fonction du milieu (mimétisme).

Biologie

Leur activité est essentiellement nocturne. Ce sont des prédateurs qui se nourrissent surtout de poissons et de crustacés. La bouche est équipée d’un « bec de perroquet » . Pour se déplacer, ils propulsent de l’eau par leur siphon. Ils peuvent orienter ce dernier de manière à pouvoir se déplacer en avant ou en arrière avec rapidité. Deux nageoires triangulaires permettent une nage lente pour les simples déplacements, ou l’approche d’une proie.
Ils possèdent une glande qui sécrète une encre noire. Celle-ci est propulsée par le siphon et provoque un nuage qui permet à l’animal d’échapper à un danger.

Les sexes sont séparés. Le mâle féconde la femelle par un tentacule  » bras copulateur ». Les oeufs sont regroupés dans des sacs gélatineux et disposés en grappes à l’abri de cavités rocheuses. Chaque sac contient une cinquantaine d’œufs.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *