Barracuda

TECHNIQUE DE CHASSE sous marine du barracuda

L’agachon semble la technique la plus appropriée pour la capture de baracuda en chasse sous marine, même si la coulée et l’indienne peuvent donner de bon résultats.

Un tir bien placé se situe au milieu du corps, dans la colonne si possible, de ¾ arrière, c’est à dire lorsque le poisson est passé. Cela permet d’assurer le poisson, et de ne pas opposer trop de résistance lorsque le poisson fait un départ foudroyant. Passé le premier rush, le barracuda se fatigue vite. Il peut ensuite rester immobile mais attention à ne pas relâcher sa vigilance car il a encore souvent quelques ressources. Il faut bien sur, dans un soucis d’éthique et d’efficacité, l’achever rapidement. Vous apprécierez sa chair au barbecue, grillé avec une sauce chien ou simplement parfumés aux herbes, en veillant à ne pas trop le cuire.

IDENTIFICATION

La forme du Barracuda rappelle celui d’une torpille, un corps long allongé avec une mâchoire armée de dents saillantes. Le dos est bleuté/marron, les flancs et le ventre sont argentés. La plupart des espèces arborent une vingtaine de chevrons plus sombres sur les flancs sauf le grand barracuda (Sphyraena barracuda) qui a des taches sombres sur le bas des flancs.

Les 3 petites bécunes de méditerranée (Sphyraena chrysotaenia, Sphyraena sphyraena, Sphyraena viridensis) mesurent 45 cm, 60 cm et 100 cm tandis que la grande bécune africaine (Sphyraena afra) et le barracuda (Sphyraena barracuda) mesurent jusqu’à 2,20 m pour 50 kg.

DISTRIBUTION

Les bécunes et le barracuda sont des pélagiques côtiers des mers tropicales, subtropicales et tempérées chaudes.

Ces poissons de pleine eau vivent entre 0 et 75 m de profondeur. Ils fréquentent tous les types de biotope : les eaux côtières, les estuaires et les lagunes, les ports et les barrières coralliennes à la recherche de nourriture.

COMPORTEMENT

Excellents nageurs et redoutables prédateurs, célèbres par leur voracité et leurs attaques brusques. Ils chassent les aiguilles, les muges, les bonites, les crevettes…
Les poissons de petite taille sont grégaire, ils se déplacent en petits groupes. Les grandes bécunes sont plutôt solitaires. La bécune de méditerranée n’est pas agressive. Mais attention aux morsures lorsqu’elle est fléché, comme le congre d’un naturel placide elle peut cependant mordre profondément dans un réflexe désespéré de défense.
On parle à propos des espèces africaines de comportement agressif voire d’attaque sur des chasseurs lorsqu’ils sont fléchés ou qu’ils se sentent menacés. Il est plus probable que l’instinct de survie leur commande de foncer droit devant en cas de danger, et dans ce cas il ne vaut mieux pas être sur leur route ! C’est pour cela qu’il faut assurer le tir et prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter l’incident …

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *