Etrilles et Tourteaux

Etrille

L’étrille se reconnait aisément car elle a deux pattes natatoires (pour nager) à l’arrière , des pinces aux reflets bleutés, et des yeux très rouges. Son corps est marron, et un peu duveteux.

Elle fait généralement moins de 10 cm.
Bien cachée sous les pierres ou dans les failles, l’étrille devient très agressive si on l’approche et qu’elle est acculée. Si elle le peut, elle reste immobile et lorsque votre main s’approche de trop elle prend une fuite très rapide. Nerveuse et combative, elle n’en est pas moins succulente cuite quelques minutes au court bouillon ou en soupe.

Le Dormeur

De forme ovale, ce crabe marron ou rougeâtre possède de grosses et fortes pinces. Calés dans une anfractuosité, le tourteau utilise la force de ses pinces qu’il écarte pour vous empêcher de le déloger.
Assez lent, il pince cependant très très fort. Pour le sortir mieux vaut être rapide et le tenir comme il faut. Ne pas le mélanger avec d’autres crabes comme étrilles et homards, car il adore pincer et ne lâche plus lorsqu’il a attrapé quelque chose. Ne lui confier surtout pas votre masque, tuba, montre, etc car il vous fera payer de l’avoir sorti de sa torpeur. C’est un très bon crabe cuit au court bouillon ou farci, tiède ou froid en mayonnaise. S’il a le ventre très clair et qu’il est léger ne le prenez pas, il sera vide à coup sûr !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *