Araignée de mer

Les araignées de mer sont sans doute parmi les crabes les plus connus car souvent présents dans nos assiettes et simple à préparer. De couleur foncée à rougeâtre, l’araignée a une carapace assez ronde protégée par des petites pointes sur le dessus et des plus longues sur le pourtour.


Pour différencier les mâles des femelles c’est assez simple : Les pinces des mâles sont plus fortes et larges. Elles sont plus développées que celles des femelles, plus fines. Si on les retourne, on note une différence de taille au niveau de l’abdomen : Celui du mâle est aplati et en triangle.

Celui de la femelle est rond et bombé.

La nature faisant bien les choses, la femelle est en effet équipée pour recevoir les œufs qui représentent les générations futures !

Quand aux plus petites araignées qu’on surnomme souvent mousses ou moussettes, elles ne doivent pas être ramassées car trop jeunes. Elles sont petites et ont des algues sur leur carapaces.

Reproduction

Le printemps est la période de la reproduction pour les araignées, qui migrent en masse à la côte. C’est souvent là que commence la fameuse « période des araignées » qui attirent bon nombre de pêcheurs sous marins, qu’ils soient débutant de la première heure ou vieux de la vieille, bien que leur répartition soit en général assez sectorisé. Des hordes de joyeux palmipèdes rencontrent alors les troupeaux d’araignées, dans lesquels ils peuvent puiser à raison de 6 par jour et par personne.

JL Ducon par Khéops

Après la reproduction, les araignée muent, ce qui veut dire qu’elles changent de carapace pour les besoins de leur croissance. Elles ne sont plus bonnes à manger à cette période, on dit qu’elles sont « vides ». Elles sont alors très légères, plus blanches sur l’abdomen, et parfois encore molles.

Il faut les laissez tranquilles, elles auront déjà fort à faire avec les prédateurs qui vont essayer de les avaler à cette occasion, profitant de leur faiblesse passagère.

Mœurs et habitat

Les araignées migrent des profondeurs, traversent les étendues de sable ou de maerl pour se rendre à la côte. Elles se recroquevillent sur le sable en bordure de plateau, s’agrippent aux laminaires à la basse mer, et montent sur les roches nues ou les moulières à la haute mer.

Prêtes à tout, on peut les trouver dans le ressac, dans des failles, sous des surplombs, accrochées à l’envers ou sur des parois verticales, occupées à se nourrir au milieu des vieilles et des sars dans l’écume.


Technique de pêche des araignées

Les araignées se prennent à la main et se mettent dans un sac à ouverture assez large. Pour les faire rentrer, rien de tel que les retourner pour qu’elles replient leurs pattes. Quand vous les attraper par le dessus, attention aux piquants et à ne pas se faire coincer les doigts quand elles remontent leurs pattes pour se débarrasser de vous ! Utilisez des gants en néoprène, ceux de la dernière saison, même troués, feront parfaitement l’affaire !

Réglementation

En Bretagne, la capture des araignées est limitée à six par jour et par plongeur. La taille de capture doit respecter 12 cm minimum (mesuré dans la longueur). Une période d’interdiction annuelle est fixée par arrêté du préfet de région, en principe à la fin de l’été et au début de l’automne (se renseigner auprès des affaires maritimes)

maille

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *